14680756_10155331396037786_6187289494691250629_n

US Tour Day 4- St Vitus- New York City

(English Below)

Dans la salle ils sont nombreux, certains connaissent les paroles, d’autres la musique, Jay Robbins est sur scène avec nous, Zach Barocas s’apprête a nous rejoindre pour jouer deux morceaux de Jawbox, on vient de jouer au Saint Vitus à New York et à New York tout ressemble à un film.

Il est environ 16h00 lorsque l’on aperçoit le premier gratte-ciel de la grosse pomme, ça fait 3 heures qu’on a quitté Janet et Callum à Baltimore. On entre dans New York par un chemin assez inhabituel. Non pas qu’on ait l’habitude de rentrer dans New York mais difficile de croire que ce soit la voie officielle : tunnels défoncés, chantiers non finis, underground douteux et vision urbaine apocalyptique. Disons qu’on a pris le chemin Gotham.

On arrive tellement à l’heure que le club n’est pas ouvert. À l’angle de Manhattan et Clay St, on attend devant en découvrant la vie paisible de Brooklyn : ici c’est calme, lumineux et plutôt friendly. Tatoué du poignet à l’aisselle on ne connaitra jamais le nom de celui qui nous ouvre la porte du Saint Vitus mais on découvre un super lieu. Sombre, décoration de bon goût, scène de bonne taille, ça sent bon !

Quelques discussions plus tard on s’installe sur la scène pour balancer. Le son est énorme. On est content de cette première installation. Jaf est prêt avec le light show et on a tous une bonne sensation.

On trouve notre bonheur dans un restaurant qui s’appelle « Le Hommard » mais on mange tous de la viande. Jay est presque sur scène quand on retourne au club. Nous y revoilà, après Février, tout revient Jay en acoustique, les morceaux. Son concert se termine par « My own devices » et on monte sur scène pour 45 minutes. Premières chansons, premières notes à New York version 2, la tournée aux Etats-Unis commence. On commence bien, on est ensemble et on exécute une bonne version d’Empirical Dismay. Et voilà le moment ou Charly rend à Zach la batterie qu’il lui a prêté : on joue deux morceaux de Jawbox avec Zach et Jay, incroyable x2 !

Fin du concert, dans la salle on aperçoit les tronches du batteur d’Aina, du chanteur de Pilot to Gunner, du bassiste des Thugs (oui, le bassiste des Thugs), du maitre du mastering Dan Coutant. C’est notre liste de VIP.

Générique de fin, on quitte New York sur une vue des buildings.

Direction Philadelphie maintenant.

img_8111 img_8114 img_8115

img_8116img_8121 img_8123 img_2349  img_8131 img_8130 img_8132 img_2370-2 img_2363-2 img_2368img_2377-2 img_2380 img_8147 img_8148img_2381-2img_2385-2 img_2388 img_2387-2

14680756_10155331396037786_6187289494691250629_nimg_2391img_8137 img_8138 img_8164 img_8165 img_8166img_8162 14718643_10210567804372292_7724400082356492261_n

 

Day 4- St Vitus- New York City

In the venue, there are many people, some of them know the lyrics, some of them the music, Jay is on stage with us, Zach Barocas is about to play with us as well, we just played Saint Vitus in New York and everything feels like a movie.

It’s about 4pm when we see the first buildings, 3 hours after we left Baltimore, Janet and Callum. We enter New York through an unusual way. Not that we often enter New York at all but it all looks kind of chaotic and destroyed, are we in Gotham City or NewYork?

We are so on time that the club is not even open yet. Brooklyn is quiet and peaceful actually. Tattooed from wrist to shoulder, we don’t know the name of the guy who opens the door but the venue is nice, well decorated and the stage seems perfect, good size. Excited!

A few discussions after, we soundcheck, Jaf installs the light show and we have good sensations. Sounds cool.

Dinner happens in a restaurant called « The Lobster » but we all have meat… Jay is almost on stage when we enter the club. Here we are again, J’s solo show, his songs, the magic. Everything’s there, his act end on « My own Devices » and then we jump on stage with a 45 min set to rock through!! First songs of the tour, first notes in New York City #2, the US tour has finally started.  We’re doing good for the first show. Then comes the moment when Charly lets Zach Barocas play the drum kit he just borrowed from him, the original Jawbox drum kit. Zach plays 2 Jawbox songs; Desert Sea & Savory. It was an incredible, surreal experience to get to play with J. and Zach!!! Awesome; let’s say it again : awesome !

It’s the end of the show, time to meet some people: the drummer of Aina, the singer of Pilot to Gunner, the bass player of Les Thugs (yes I said Les Thugs), the drummer of Jawbox, the master of mastering Dan Coutant… in a nutshell, a long list of indie « VIP » indeed :-)

We leave New York City, it feels like it’s the end of our first movie, you should see NY’s skyline at night, it really is quite something!

Let’s drive to Philadelphia now!

0 314