fullsizerender-6

US Tour Day 10 @The Fest, Gainesville, FL

(ENGLISH BELOW)

Après 6 heures de route depuis Atlanta, nous sommes très heureux d’arriver en Floride à Gainesville. C’est là que va se terminer notre aventure musicale avec J. Robbins et notre tournée. Il est 13h environ quand on descend du camion et tout est là : le soleil, les palmiers, les shorts.

Dans la rue on reconnait immédiatement le public du Fest : tatouages, look, piercings, gueules de bois et cernes prononcées.

On se gare devant la salle dans laquelle on joue, Le Loosey’s. On joue à 16h10. La salle est cool, c’est un bar de Gainesville transformé en salle de concert pour l’occasion avec une scène. La bonne nouvelle c’est que Jay fera ce dernier concert avec nous, bien que nous n’allons pas jouer de morceaux de Jawbox. Il rejoindra ensuite Pete Moffett, Brooks Harlan et Devin Ocampo pour jouer sous son nom, dans la plus grande salle du Fest.

On a de la prépa : ne pouvant pas utiliser notre propre backline, on s’emploie à démonter les lights des amplis pour recréer notre light show. On veut faire le même concert que celui que l’on a fait toute la semaine. Le ‘stage manager’ -la personne qui est responsable de la scène- n’est pas super ravi de notre idée, les timings sont très serrés, ils travaillent très dur pour qu’il n’y ait pas de retard. Là-dessus, c’est Jaf qui met tout le monde d’accord, opération commando activée. Pendant ce temps d’autres changent leur cordes, boivent quelques cafés et surtout retrouvent Laurent -guitariste des Wank For Peace- et Morgane pour un récit de leurs 9 derniers mois autour du monde et dont la route croise la nôtre aujourd’hui en Floride.

Il est 15h50 quand on prend possession de la scène pour un rapide linecheck. On fait vite et on joue notre premier accord à l’heure, 16h10 Daria est sur scène pour le dernier concert de la tournée. Tout le monde est dans un même état d’esprit: jouer ensemble. Une sorte d’accord tacite entre nous 5. C’est le ciment d’un groupe et ça n’a pas de prix à nos yeux.

Il semble que l’audience ait apprécié notre concert. Pour nous ce sont 30 minutes qui paraissent 30 secondes. On termine avec une très bonne version de Empirical Dismay à la fin de laquelle le bassiste de War On Women viendra nous accompagner pour les choeurs.

On est trempé de sueur mais content de ce dernier concert. Paul vend quelques articles au stand de merch et pendant ce temps, on recharge le van.

Dehors, on fait la connaissance de Lane qui sera notre hôte pour ce soir. Elle saute avec nous dans le camion et on découvre une maison typique du sud, immense et avec un petit parking idéal pour notre camion. La maison est très clairement à 3 minutes du centre de Gainesville, idéal pour nos aller-retours. On laisse nos sacs et nos guitares dans la maison et voilà les musiciens qui jouent avec Jay qui nous rejoignent. Ils préparent leur concert, révisent quelques parties.

Toute la bande se dirige maintenant vers The Wooly’s, une salle des fêtes transformée en salle de concert pour le Fest. L’arrivée de Jay ne passe pas inaperçue. Après quelques groupes de hardcore, c’est l’heure du concert. Pour nous c’est quelque chose de voir Jay jouer les mêmes morceaux que nous sur la tournée. Jay et les 3 autres musiciens survolent le concert, c’est très impressionnant. Le public est extatique quand ils entendent les notes du dernier morceau, Savory. Fin du concert, Paul garde le stand de merch et vend un bon nombre de tee-shirts encore, le reste d’entre nous boit quelques bières et du vin. Parmi les nombreuses discussions de la soirée, une nous marque en particulier. Le batteur de Hot Water Music qui adresse à Cam son admiration pour Jay et l’influence qu’il a eu. « Jawbox changed my life. For me, in DC, Ian is the Queen, J.’s the king ». Au Fest comme tout au long de la semaine, on a pu mesurer à quel point l’influence de Jay et de Jawbox est encore présente. Nous nous savons chanceux d’avoir partagé 10 jours avec lui.

Le reste de la nuit est un patchwork de bières, de rires, quelques clopes, pas mal d’émotions le tout teinté de la satisfaction d’être allé au bout de cette tournée.

Merci Gainesville. Merci Jay Robbins, Janet, Callum.

img_8666 img_8667 img_8668

eels0925 img_2932 img_2933

img_8669 img_8682 img_8691

img_8695 img_2938 fullsizerender-10

fullsizerender-3 fullsizerender-6 fullsizerender-5 fullsizerender-4 fullsizerender-7 fullsizerender fullsizerender-23 fullsizerender-22 fullsizerender-18 fullsizerender-17 fullsizerender-16 img_8733 img_8732 img_8710 img_8707

img_8751 img_8747 img_8745

img_8704 img_8786 img_8796

img_8810 img_8785 img_8782 img_8822 img_2986

 

 

US Tour Day 10 @The Fest, Gainesville, FL

After our early and quite long ride from Atlanta, we are very glad to reach the Sunshine State of Florida and the lovely city of Gainesville where our musical adventure with J.Robbins will come to an end. We’re in town about 13.00 and the weather is incredible, blue sky, scorching sun and very hot temperatures. Just by looking at the people walking down the streets, we have two options: we’re either at at a tattoo convention or at The Fest; and the Fest it is.

We park the van in front of Loosey’s where we’ll be playing at 16.10. The venue is a cool bar with a nice stage. We’re very happy because J. will be playing with us on stage before heading down to The Wooly’s where he’ll be performing as J.Robbins with his all-star American band comprising Pete Moffett, Brooks Harlan and Devin Ocampo.

We start preparing our equipment outside of the venue because since we’re using the Fest’s backline, we have to install our led strips on the cabs provided and be very kind to our stage manager, John, who trusted the Frenchmen with their crazy ideas. We have time to take a coffee outside and hang out with Laurent -our good friend from Angers and Wank For Peace- and Morgane who have been travelling Americas for the past 9 months or so.

15.50- We have 20 minutes to set up and line check on stage. We start on time and rock as hard as we can. This is the last show of this tour with J.Robbins, and everybody seems to be determined to make every chord, every hit count and matter. It definitely feels like a tacit agreement between the 5 of us on stage; definitely feels like a band, and this is priceless. People seem to enjoy the show, we recognize some French faces in the audience and of course, our 30-minute set flies. We finish with a very heavy version of Empirical Dismay and Brooks -from War On Women- comes up onstage to sing some backing vocals. We’re all sweat when we go offstage, Paul sells a few records and t-shirts while the rest of us load the van and prepare the equipment J. and his band will need a few hours later for their show.

We meet Lane, our host for the night and she climbs with us in V9 to take us to her place. The house is a typical southern house, full of character, and is literally 3-minutes away from downtown, she shares it with 3 other guys who are out of town tonight. We leave our bags and guitars in the house and Devin and Pete -who play with J.- meet us to get their stuff and head down to the venue. The French team walks to the Wooly’s. A few hardcore bands later, J, Brooks, Pete and Devin climb onstage and deliver an awesome performance. At the end of the show, Paul is sitting at the merch table and sells a good amount of t-shirts and vinyles, the rest of us is having beers and we chat with people around. One to remember could a very friendly conversation with Hot Water Music’s drummer about the influence of J.Robbins, Jawbox and drummers: «Jawbox changed my life. For me, in DC, Ian is the Queen, J.’s the king »… Needless to say that the influence of J.Robbins and Jawbox on so many musicians and on the indie rock scene is still very strong and palpable; and we’ve just shared 10 incredible days with him on American roads…we are a bunch of lucky French guys indeed.

The rest of night is full of beers, hugs, chit-chat, plans, laughters, cigarettes, emotion, love…

Thank you Gainesville, you’ve been very kind to us. Thank you James Robbins for this incredible tour. Thank you Janet, Callum, Zach for your incredible support and patience. Thank you to all the incredible bands we got to share the stage with.

 

 

0 312