img_2465-1.jpg

Spring Shows- Day 2- Cerdanyola @La Sala Circus 25/03/17

(ENGLISH BELOW)
Il était midi quand nous sommes partis de l’appartement de Fanch à Toulouse. Une nuit courte mais au réveil tout le monde est décidé à prendre la route des Pyrénées pour rejoindre Barcelone. Rapide arrêt au magasin de musique pour acheter une peau de caisse claire et des câbles et nous sommes en route.

Une ascension des Pyrénées en ce samedi après-midi. Jusqu’à 1800 mètres, le film que l’on regarde est magnifique : soleil, montagne, forêts, torrents et neige. On se prend en photo en se jetant des boules de neige à la tronche et on continue de défier la montagne en poursuivant notre ascension.

Ça se gâte quand on passe 1800 mètres. Il fait -6 degrés et Andorre se révèle à nous. Une terre de merde. On se retrouve dans une tempête de neige, on découvre le Pas de la Case, une ville supermarché dégoutante, on s’arrête dans un Burger King en bout de course et on finit par découvrir que non, Andorre n’est pas dans l’union européenne. Les douaniers nous arrêtent et après contrôle du van ajoute au fichier des damnés de l’Andorre le passeport du plus jeune. Il nous faudra attendre d’être en Espagne pour apercevoir le soleil et 6 heures plus tard, nous voilà à la salle. Ensuite l’entrée jack du cabinet basse a lâché et nous étions bien à 1h de monter sur scène. [Si vous étiez à ce concert, les réparations dans le hall, les ouvriers, les amplis ouverts et le fer à souder c’était ça : l’entrée jack du baffle basse s’est cassée une heure avant que l’on monte sur scène. C’est plus sport c’est pour ça!)

On dirait un mauvais jour mais non. Des jours comme celui-là te rendent plus fort en tant que groupe, bien que tu aies dormi 3 heures dans un lit simple, à deux. Nous avons donc fait face à la tempête de neige, ignoré le Pas de la Case, feinté les douaniers d’Andorre et crée un atelier de réparation à 6 dans le hall de la salle pour changer l’entrée jack. Une fois que tu en es rendu là, ton concert à tout intérêt à être bon ! Et le concert était bon. Beaucoup de gens qui chantaient les paroles dans la salle, beaucoup de retours positifs, des gens qui chantent, d’autres qui slamment. Nous étions contents de ce concert et le public aussi. 

5 heures du matin, nous vidons la salle, nous remplissons le van, nous vidons le van, nous remplissons le studio : demain on enregistre un titre live dans le studio Wheel Recordings. Journée éreintante mais journée qui remplit.

Good night. On se voit dans 3 heures!

​​



————-

It was noon when we left the appartment of Fanch (François) in Toulouse. Short night but the four of us were decided to cross the Pyrenees on our way to Cerdanyola. A quick stop at the music store to buy a new snare head (Charly broke it last night) and cables later, let’s head for the mountains, moutains are great, moutains are beautiful! 
The road will take us to Andorra and we’re already enjoying the beautiful landscapes. Before 1800 meters, the painting’s idyllic: sun, green and white moutains, trees, fresh water running along the rocks, snow. Yeah! We’re on the road to the top of a big mountain. So far so good.
After 1800 meters : -6 degrees & Andorra reveals its true colours.

We are stuck right in the middle of a snowstorm, finally arrive in Pasa de la Casa, turns out to be a shithole dedicated to the lowest level of urbanism, we stop in a depressing Burger King, find out Andorra is not EU the hardway: about 50euros extra data charge on the phone and to top it all off we get arrested by the border police to control our van and indefinitely ban one of us from Andorra… We had to wait to be in Spain to finally see the sun shining and 4 hours later we arrived to the venue. Then the bass cab input got broken. Less than an hour before the show. Phew… (Public announcement: If you attended yesterday’s show, we owe you an explanation: all the agitation, the soldier iron and electronic bench in the middle of the hall were because the bass cab’s input jack was broken an hour before the show…)

Sounds like a bad day ? It’s not. Days like these make you stronger, make your band better and reveal your ability of being a team not matter what… like sleeping with your mate in a single bed for 3 hours the night before for example. So we faced the snowstorm, left Pasa Del Casa, talked our way through unwelcoming Andorran customs officers, had to fix an amp in very difficult conditions. Once on stage, your gig is worth being well played. And the show was good. Lots of people knew the lyrics, sang, jumped, danced, crowd surfed, … We were very happy and so were people it seems!
5am in the morning… we had to empty the venue, load the van, go to the studio, unload the van, and find a place to crash for what is going to be yet another memorably short night.
No this wasn’t a bad day. On the contrary, gigs like these make us feel better. 
Good night. See you in 3 hours for a live studio session we’ll tell you more about soon

0 147