img_2455-1.jpg

Spring Shows- Day 1- Toulouse @le cri de la mouette. 24/03/17.English Below.

9.30 nous arrivons au local pour charger la charette et puis prendre la route du Sud. Après une semaine de mauvais temps sur Angers, nous constatons avec joie que le soleil nous accompagne ce matin, et ça ne devrait aller qu’en s’améliorant encore, on descend sur Toulouse quand même!
Après un chargement rapide, mission Leroy Merlin pour acheter une grande malle pour y disposer (bien que le verbe soit trop précieux, « balancer négligemment » semblant presque plus approprié) le merch et c’est parti pour quelques heures d’asphalte. 
Prochain arrêt sur une aire d’autoroute un peu après Bordeaux où nous récupérons Charly qui jouait la veille avec son autre groupe « Tomorrow is the morrow », claquons la bise à notre pote Feulip (bassiste/chanteur de Tomorrow is the morrow donc) chargons la batterie de Charly et roulez jeunesse!
Nous arrivons vers 16h45 sur Toulouse, accueillis par des trombes d’eau qui rythmeront sans discontinuer notre soirée et nuit. On gueule un peu contre la flotte et le froid Toulousain (sans déconner!) le temps que les personnes de « Progrès Son » arrivent. Ce soir on joue sur une péniche, dans le cadre du chouette festival « La Semaine du Rock » que l’asso organise sur 7 jours partout dans Toulouse. On salue tout le monde, c’est cool, puis descendons découvrir l’endroit: péniche sympa avec une légère tendance boîte de nuit pas forcément pour nous rassurer, mais surtout une scène miniscule et mal agancée qui pour le coup, ne nous rassure pas du tout. Qu’à cela ne tienne, on se met en branle et déchargeons le matos. Lorsqu’il s’agit de s’installer sur la scène, le constat est sans appel: daria ne rentre pas, les amplis sont trop gros pour que l’on se dispose comme à notre habitude. Brainstorming de quelques minutes qui se solde par un magnifique sacrifice de Germain qui ira reléguer son ampli tout au fond sous un escalier en dessous duquel Charly doit aussi se caler. 
Malgré le relatif inconfort sur scène, les balances se passent très bien et ça ne sonne pas mal sur scène. On laisse la place aux 2 autres groupes pour leurs balances et on bouine jusqu’au délicieux repas concocté par l’asso, superbe! 21.30 les concerts commencent, il y a du monde, voire beaucoup de monde et la température monte clairement. Vers 23.30 on déboule sur scène, le set se passe très bien et on déroule devant du monde, ça chante même les paroles de-ci de-là, c’est cool! Une petite heure et quelques litres de sueurs plus tard, on plie vite fait pendant qu’Etienne tient le merch, les retours sont bons et c’était semble-t-il le premier concert de daria pour pas mal de personnes qui nous suivaient depuis un petit bout de temps; bref il y a des sourires… malgré le temps toujours plus humide!
Chargement sportif (dans le petit espace bondé+ temps dékeulasse+ camion loin) et petit verre de l’amitié plus tard, on se met en route pour le dodo; ce soir Fanch nous accueille chez lui pour la nuit. Merci Toulouse, c’était vraiment chouette!

Crédits: Delphine Gabet


———————-
This morning, meeting is at 9.30 to load the van before hitting the road to the South of France. After a week of bad weather in Angers, we all notice the morning sunshine… and it’s only the beginning of a sunny -and hopefully hot day- we think, hey, we’re playing Toulouse tonight after all!
Once the van’s loaded, we go on a quick mission to buy a merch box in a hardware store and hit the road. Our next stop is a motorway rest area under Bordeaux where we pick up Charly who was playing with his other band (Tomorrow is the morrow) yesterday. We say hi to Philippe (bassist/singer of Tomorrow Is The Morrow), load Charly’s drums and here we go!
We reach Toulouse around 16.45 and it’s pissing rain! Enough time to park the van, grumble about the shit weather in a city where it’s always meant to be sunny and the people of « Progrès Son » -the promoters- come and say hi. Tonight we’re playing in a boat and the show is part of a 7-day festival taking place all around Toulouse called « La Semaine DuRock ». We say hello and discover the venue, a nice boat that looks more like a nightclub than a rock venue-not neessarily a nice impression to start with, but troubles start when we see the « stage », a super small space under an emergency exit staircase, yiha, let’s the tetris begin! We unlaod the van and try to set up on stage, quick verdict : daria won’t fit in there. After a useless brainstoming, Germain sacrifies himself putting his amp under the staircase where Charly will also have to set up.
Despite the relative discomfort on stage, the soundcheck goes ok and it doesn’t sound half as bad as the stage disposition looks like. Time for the two other bands to soundcheck, we wander around -but not outside, it’s still pissing rain- for a while and gather around a lovely and delicious diner. Awesome. 
The show starts around 21.30, there is a lot of people and temperature is rising… We hit the stage by 23.30 and it feels good. We’re happy to be here, we play well and it seems the audience enjoys it as well,we even spot some faces singing along with us, cool! An hour and a few liters of sweat later, we’re done, Etienne is at the merch table while the rest of us struggles to pack the gear and fights our way out to the van… ah the pleasures of overcrowded small venues.We hear very nice words from people about the show, some of them have been long-time followers but never had a chance to see us live, that’s really cool and people are happy and smiley. 
Once we’re done loading the van, we hang around for a while, have a last drink and head for Fanch’s flat where we’ll be sleeping tonight. Thanks Toulouse, we had a great time.

0 95