FullSizeRender

(English Below) Day 13- Mouscron @ 5eme Unité Scout

L’exercice des reports tous les jours, c’est marrant. On a mis du temps à s’y mettre pour qu’au final, on soit chaque jour un peu plus pressé de vous raconter ce que l’on vit.

Il est 4h15 du matin quand on commence la rédaction de ce dernier report, on rallie Angers à 130km/h et 70% des habitants du camion dorment.

10 jours de tournée s’achèvent, la première tournée du disque Impossible Colours et il va nous falloir plusieurs jours pour digérer ce qu’il nous est arrivé.

Il est 09h00 quand nos réveils sonnent à Mannheim. Personne ne veut rester ici.

En sortant de la ville on comprends un peu mieux le projet culturel de la cité allemande : des docks, des cargos et des grues sur des kilomètres. Direction Mouscron en Belgique.

5 heures de route nous séparent de la ville frontalière.

Sur le chemin on lit le post de Jay Robbins, on parle de lui. On parle de ce que c’est de finir une tournée. De ce que l’on peut en dire ou pas. De la façon dont s’est perçu quand on rentre. Une tournée c’est une bulle. Une autre vie, un autre référentiel. Tantôt commando, tantôt grands ados, la vie d’un groupe sur la route transparait finalement très peu dans nos reports.

On arrive à 16h00 à Mouscron. On joue dans le repaire de la 5è unité scout de Mouscron. Sur le papier, lorsque l’on arrive de Mannheim, ça fait hésiter. Mais une fois sur place c’est carrément un autre monde. Difficile à décrire. Mais une chose est sure : ce soir on joue et ici, on se sent bien.

Le temps de sortir le matériel et de changer les cordes de guitare, le hasard nous amène à nous retrouver tous autour de la même table dehors ; on juge que c’est le bon moment pour se saluer une dernière fois autour d’un verre ensemble. On trinque à la prochaine tournée un brin solennel. La promiscuité et la difficulté n’auront donc rien entamé de notre envie de repartir.

Le concert est une retrouvaille. À 4. Beaucoup de plaisir pris sur scène pour cette dernière date de tournée. Un dû pour ceux qui nous ont suivi toute la semaine. Un exutoire pour ceux qui ont été privé de concert la veille. La dernière note de la tournée est un Fa#.

Le retour s’impose à nous, on doit être parti à 0h de Mouscron. On charge, on dit au revoir et on promet de repasser par le local de la 5è unité scout de Mouscron du quartier de « Risquons-tout ».

La suite ? Il est 4h45 quand on termine la rédaction de ce report. On grignote du gingembre en écoutant des disques calés à 130 km/h.

 

Merci. C’est comme ça que tout cela finit. Pour nous avoir vu sur la route, hébergés, nourris, branchés, allumés, lu, écouté.

Générique de fin, Good Night Cleveland.

◊ DARIA

◊ IMPOSSIBLE COLOURS- WINTER TOUR 2016 ◊

 

Management

Paul Besnard

 

Light designer

Jean Antoine Favreau

Sound designer

Stéphane Lefèvre

Additional Musician

& Dream come true

Jay Robbins

Musicians

Charles Henri Cailleaud

Etienne Belin

Camille Belin

Germain Kpakou

 

Thanks.

 

IMG_9687 IMG_9685

photo-3 IMG_9694

photo photo-2

IMG_0208 FullSizeRender

—————-

The exercise of reporting everyday is something that took us time to get used to but now we can’t wait to get to it It’s 4 in the morning when we start that report and we are heading back to Angers at 130km/hour with 70% of the van sleeping.

10 days of touring are behind us and it’ll take us some days to have an objective view on what happened, of course.

It’s 9 when we wake up in Mannheim. Nobody wants to stay here. On our way out of the city we kind of get a better vision of the city : miles and miles of harbor, docks and industries. Let’s forget about it and head for Mouscron, Belgium, a 5 hour drive.

On the way to Belgium we read Jay Robbins’ post. We talk about him. We talk about what it’s like to end a tour. What can we say ? Why can’t we say ? Touring is like living on another planet. Pretty hard to describe really.

It’s 16.00 when we arrive in Mouscron. We play in the « 5th unity scout room ». Sounds weird but once we’re in it : awesome place. Good vibes in here.

Time to unload the gear and change some strings. By chance we get all around the same table outside. We find it’s the right moment to celebrate the end of this tour. Santé ! To the next one. Promiscuity and hardship did not really affect our smiles and friendship it seems.

The show is a real good moment, it’s the four of us. We really enjoy being on stage, which is nice when you are ending a tour, and which is also the result of the hardwork and dedication of our incredible friends who spent their entire week with us. The gig also sounds like a revenge on yesterday. The last note of this tour is a F sharp !

Now me must head back home. We load in the gear and make the promise that we’ll be back to Mouscron !

It’s 4h45 when we finish the report of that winter tour, first leg of the« Impossible Colours » tour. We eat ginger while listening to music and drive at 130km per hour.

Thank you, it also ends like that. Thanks for coming to see us play, welcoming us, feeding us, reading us, listening to us…

Closing time. Good Night Cleveland !

 

 

◊ DARIA

◊ IMPOSSIBLE COLOURS- WINTER TOUR 2016 ◊

Management

Paul Besnard

Light designer

Jean Antoine Favreau

Sound designer

Stéphane Lefèvre

Additional Musician, Boss and Dream come true

Jay Robbins

Musicians

Charles Henri Cailleaud

Etienne Belin

Camille Belin

Germain Kpakou

Thanks.

 

0 260