14680756_10155331396037786_6187289494691250629_n

US tour Day 4

US Tour Day 4- St Vitus- New York City

(English Below)

Dans la salle ils sont nombreux, certains connaissent les paroles, d’autres la musique, Jay Robbins est sur scène avec nous, Zach Barocas s’apprête a nous rejoindre pour jouer deux morceaux de Jawbox, on vient de jouer au Saint Vitus à New York et à New York tout ressemble à un film.

Il est environ 16h00 lorsque l’on aperçoit le premier gratte-ciel de la grosse pomme, ça fait 3 heures qu’on a quitté Janet et Callum à Baltimore. On entre dans New York par un chemin assez inhabituel. Non pas qu’on ait l’habitude de rentrer dans New York mais difficile de croire que ce soit la voie officielle : tunnels défoncés, chantiers non finis, underground douteux et vision urbaine apocalyptique. Disons qu’on a pris le chemin Gotham.

On arrive tellement à l’heure que le club n’est pas ouvert. À l’angle de Manhattan et Clay St, on attend devant en découvrant la vie paisible de Brooklyn : ici c’est calme, lumineux et plutôt friendly. Tatoué du poignet à l’aisselle on ne connaitra jamais le nom de celui qui nous ouvre la porte du Saint Vitus mais on découvre un super lieu. Sombre, décoration de bon goût, scène de bonne taille, ça sent bon !

Quelques discussions plus tard on s’installe sur la scène pour balancer. Le son est énorme. On est content de cette première installation. Jaf est prêt avec le light show et on a tous une bonne sensation.

On trouve notre bonheur dans un restaurant qui s’appelle « Le Hommard » mais on mange tous de la viande. Jay est presque sur scène quand on retourne au club. Nous y revoilà, après Février, tout revient Jay en acoustique, les morceaux. Son concert se termine par « My own devices » et on monte sur scène pour 45 minutes. Premières chansons, premières notes à New York version 2, la tournée aux Etats-Unis commence. On commence bien, on est ensemble et on exécute une bonne version d’Empirical Dismay. Et voilà le moment ou Charly rend à Zach la batterie qu’il lui a prêté : on joue deux morceaux de Jawbox avec Zach et Jay, incroyable x2 !

Fin du concert, dans la salle on aperçoit les tronches du batteur d’Aina, du chanteur de Pilot to Gunner, du bassiste des Thugs (oui, le bassiste des Thugs), du maitre du mastering Dan Coutant. C’est notre liste de VIP.

Générique de fin, on quitte New York sur une vue des buildings.

Direction Philadelphie maintenant.

img_8111 img_8114 img_8115

img_8116img_8121 img_8123 img_2349  img_8131 img_8130 img_8132 img_2370-2 img_2363-2 img_2368img_2377-2 img_2380 img_8147 img_8148img_2381-2img_2385-2 img_2388 img_2387-2

14680756_10155331396037786_6187289494691250629_nimg_2391img_8137 img_8138 img_8164 img_8165 img_8166img_8162 14718643_10210567804372292_7724400082356492261_n

 

Day 4- St Vitus- New York City

In the venue, there are many people, some of them know the lyrics, some of them the music, Jay is on stage with us, Zach Barocas is about to play with us as well, we just played Saint Vitus in New York and everything feels like a movie.

It’s about 4pm when we see the first buildings, 3 hours after we left Baltimore, Janet and Callum. We enter New York through an unusual way. Not that we often enter New York at all but it all looks kind of chaotic and destroyed, are we in Gotham City or NewYork?

We are so on time that the club is not even open yet. Brooklyn is quiet and peaceful actually. Tattooed from wrist to shoulder, we don’t know the name of the guy who opens the door but the venue is nice, well decorated and the stage seems perfect, good size. Excited!

A few discussions after, we soundcheck, Jaf installs the light show and we have good sensations. Sounds cool.

Dinner happens in a restaurant called « The Lobster » but we all have meat… Jay is almost on stage when we enter the club. Here we are again, J’s solo show, his songs, the magic. Everything’s there, his act end on « My own Devices » and then we jump on stage with a 45 min set to rock through!! First songs of the tour, first notes in New York City #2, the US tour has finally started.  We’re doing good for the first show. Then comes the moment when Charly lets Zach Barocas play the drum kit he just borrowed from him, the original Jawbox drum kit. Zach plays 2 Jawbox songs; Desert Sea & Savory. It was an incredible, surreal experience to get to play with J. and Zach!!! Awesome; let’s say it again : awesome !

It’s the end of the show, time to meet some people: the drummer of Aina, the singer of Pilot to Gunner, the bass player of Les Thugs (yes I said Les Thugs), the drummer of Jawbox, the master of mastering Dan Coutant… in a nutshell, a long list of indie « VIP » indeed :-)

We leave New York City, it feels like it’s the end of our first movie, you should see NY’s skyline at night, it really is quite something!

Let’s drive to Philadelphia now!

img_8070

US Tour DAY 3

(FR) US tour- Day 3- Répéter dans ces conditions…

Quatre d’entre nous dorment ensemble dans une chambre à l’étage et deux parmi nous dorment en bas dans la véranda en bois menant au jardin ! Les réveils sont globalement synchronisés autour de 9h/9h30 et on se retrouve autour de la grande table pour le petit déjeuner… On discute setist, on prépare nos fiches de merch’, on passe à la queue-leuleu sous la douche puis on se prépare à avancer au studio pour répéter !

On débarque vers 12h au studio. On installe l’ampli de Mr Robbins puis Jaf regarde le bon fonctionnement de tout le système LED sur les amplis. Ca marche super bien… Petit détail technique, ça fait antenne avec le 60Hz américain donc parfois ça grésille ! Mais vu le volume auquel on joue, on devrait pas trop entendre ces grésillements !

Une première fournée : on passe une petite dizaine de morceaux de DARIA et on répète quatre titres de JAWBOX ! Waouh ça fait du bien ! Avec Jay, on retrouve très vite les réflexes de février dernier ! On fait une pause où l’on fixe une barre sur la tapis de batterie. La grosse caisse ne pourra plus échapper à Charly maintenant :) Une seconde fournée : on répète en condition de concert sans longue pause entre les titres… Le tout emballé en 45/47 min car on aura parfois des timings serrés ! On est ravis ! Ca tourne !

Il est 18h, nous venons de charger V9 avec tout le bouzin et ça tient… C’est beau puisqu’il reste encore de la place pour nos sacs ! On embrasse Brooks et Shawna et on leur donne Rdv dans 8 jours en Floride ! C’est surnaturel pour nous :)

Retour à la maison vers 19h. On gare le van et on laisse la famille Robbins tranquille pour le diner. Donc voilà les 6 petits frenchies rendus au Jilly’s au bout de la rue de Jay. Restaurant typique : bar central, tables autour sur plusieurs demi-étages, à peu près 28 TV disposées partout dans le rad’, une clim qui te ferait sentir en Sibérie et des assiettes pleines à craquer de frites, oignons et viande… Pour certains c’est travers de porc, d’autres burgers et pour les plus affamés c’est même des ailerons de poulets en rab… Le tout arrosé de bières locales et cidre… Très bon moment et c’est l’estomac bien remplis qu’on part faire une ballade digestive dans Pikesville! Retour à la maison. Jay et Janet vont mater un film. Nous on s’en va mater nos oreillers, non sans avoir bien ri à cause de la BD « Chercher Charly » de la maison qui devient le « Chercher Oussama ». Véridique. C’est ça aussi l’Amérique.

Demain premier concert de la tournée à NY ! Ouch. C’est ça aussi l’Amérique pour DARIA :)

 

img_3173 img_3186 img_3205 img_3202 img_3190 img_3208 img_3213 img_8054 img_8070 img_8079 img_8081 img_2324

img_8097img_8092 img_8098 img_2338

 

(ENG) US tour- Day 3- Rehearsals

4 people are sleeping upstairs, 2 downstairs in the porch room but we somehow manage to wake up simultaneously and we all gather around the table for yet another wonderful breakfast. A few phone calls, sun baths, and showers later, we all climb in V9 (the van’s nickname, don’t ask why…) and head for J’s studio for today’s rehearsing session; needless to say we’re pretty excited!

Here we are, all the equipment’s set, tubes are warming up, and so are the boys about to rock. We dive straight into the set list we had prepared and take a pass at every song, sounds cool. After a few trouble-shooting breaks mostly about the noisy interference with the led system and our old fuzzes or whatnot, we play the whole set from top to bottom et voilà, a happy bunch of old rockers that is.

It’s 18.00, we load V9, and our magic Tetris from 2 days ago still works. I mean it’s full, but it’s ok, but it’s full. We kiss Shawna and Brooks goodbye and just realise next time we’ll meet is going to be in Florida, kind of surreal for the froggies.

We’re back at Janet, Cal and J’s around 19.00 and we decide to have dinner in town in a restaurant called Jilly’s. Kind of a real American experience for us, tv screens everywhere, beers, ribs and A.C.. Then, we take a digestive walk around « Pikesville-by-night », nice and quiet. Once home, we have a last beer and it’s time for bed. Today was a good day, tomorrow we’re playing St Vitus in NY, shit yeah!!

img_2239

US Tour Day 2

(English Below)

(FR) US tour- Day 2- Getting Ready.

Après un énorme petit déjeuner à base de café/thé, omelette à l’ail/épinard et tartine de beurre, on se dirige vers le studio de Jay où nous avons pas mal de choses à faire pour démarrer la tournée.

On débarque à 13h au Magpie Cage Studio. Nous n’y sommes pas revenus depuis le dernier jour de l’enregistrement en février 2015. Emotion évidemment ! Nous sommes aussi ravis de revoir Shawna et Brooks à BigCrunch.

Première interrogation : est ce que tout le matériel va rentrer dans « V9 » (V9 étant le doux nom qu’on donne à notre van) ? Ca partait pas gagné et pourtant oui c’est bon. Le Tetris se fait plutôt bien : une batterie, 3 têtes d’ampli Orange, un 8×10 Orange pour la basse, 2 4×12 pour les guitares, l’ampli Vox de Jay, des valises, des caisses de merch’ et évidemment des guitares en pagaille… V9 est logeable… C’est pas dur on dirait une twingo tellement c’est logeable !

Ensuite, on se lance dans les joyeusetés pratiques de la préparation.

On rassemble le merch (les T-shirts pour cette tournée sont magnifiques) et on réfléchit au juste prix. Trop cher : ça craint. Pas assez cher : ça craint aussi… On y réfléchit encore à l’heure actuelle pour être honnête !

On teste les instruments ; guitares et basse sur les amplis, batterie, cymbales… Tout fonctionne. On est super content du son… C’est toujours une inquiétude quand tu empruntes du matériel… Là ça devrait faire beaucoup de bruit ! Comme à l’habitude !

Enfin, Jaf installe le système LED sur tous les amplis comme sur la dernière tournée avec Jay en Europe en février dernier.

Finalement, on se lance dans la concurrence avec Jean-Michel Jarre ! Ca sera un spectacle SON et LUMIERE cet « impossible US tour » !

Retour chez Cal, Jay et Janet vers 19h après être passé faire des courses chez Trader’s Joe. On se pose tranquillement dans notre maison américaine où l’on boit du vin en discutant mariage et union civile, élections américaine et française, musique minimaliste allemande, invasion de l’espace avec Callum sur son jeu vidéo et goût de bouchon ! Janet a préparé une shepherd’s pie pour dîner avec en dessert une pecan pie ! Un REGAL ! On est ravis de ces moments précieux et rares que l’on partage avec Cal, Jay et Janet ! Dodo général vers minuit !

Vivement demain ! Ca sera le dernier jour avant le début de la tournée : on retournera au studio de Jay pour faire l’essentiel : répéter tous ensemble avec Jay les morceaux de DARIA et JAWBOX qu’on va jouer sur scène ensemble ! Le rêve américain en somme :)

 

img_2133img_2146img_2138img_2139  img_2149  img_2142  img_2153img_2280 fullsizerender img_2291 img_2281img_2293

(ENG) US tour- Day 2- Getting Ready.

13.00- So here we are, sitting in that massive Ford 15-passenger van full of backline, ready to head for MagPie Cage Studio once more – last time was Feb.2015 for the recording of Impossible Colours- but this time it’ll be some kind of a headquarters for the tour preparations. These include many quite exciting activities:

  • Unloading the van full of heavy amps in even heavier flight cases and reloading it with some Tetris magic to see if everything fits (and the official answer is YES!)
  • Preparing the Merch box, folding t-shirts, discussing prices, being real capitalist guys in a way :)
  • Checking out the drums hardware and cymbals, and hearing the drums we’ll be using on tour for the first time (Thank you Zach!). Trying not to forget the indispensable drum rug, of course!
  • Installing the light design on the amps, this US tour is son et lumière!
  • Trying out the amps, adjusting eqs, making loud noises. Addendum: this tour is most likely going to be heavy son and even heavier lumière.

Doesn’t it sound like a perfect day already? Well, to each his own.

18.00- We’re driving b ack to Callum, Janet and J’s and stop for some shopping. We buy some vino and co.  because it’s always important to celebrate the beauties and wonders of a day, and today’s such a day! Once « home » we have a few drinks, an awesome shepherd’s pie and a delicious pecan pie,  spirits are high, we laugh and enjoy the moment.

Doesn’t it sound like a perfect day now? Oct. 22 should always be a perfect day!

 

 

img_2123

US Tour- Day 1

(English Below)

J1 – Les voyagent forment la jeunesse…

Nos déplacements vers les USA commencent toujours de la même manière : depuis Paris, tous ensemble. Toutefois les choses sont un peu différentes cette fois ci puisque nous partons en différé vers les USA. Une première vague composée de Cam et Charly a décollé mercredi matin. Une seconde vague composée de Germain, Cali, Jaf et Etienne a décollé vendredi matin ! Un périple paisible, long et toujours avec une petite appréhension au passage des douanes… Cette fois c’est pas évident car nous avions une console lumière, des rubans de LEDs et des boîtiers d’alimentation électrique. Et pourtant aucun problème à la fin… Alors dans les détails, Cam et Charly ont assuré un sacré début de tournée. Ils ont rejoint Baltimore dans un bus clandestin chinois le mercredi soir puis récupéré le jeudi le van « le V9 parceque V8 c’est surfait » qui va nous accompagner pendant toute la tournée. Ils ont rallié NY dès le vendredi pour récupérer tous nos amplis « Orange » prêtés grâce à notre sponsoring avec la marque, ainsi que des accessoires de batteries ! Et ils nous ont récupéré ensuite à l’aéroport avant que Charly nous ramène tous sains et saufs à la maison, comprendre chez Cal, Janet et Jay à Pikesville ! HomeSweetHome prend tout son sens ici  ! Pour Cam et Charly : déjà 3 trajets NY-Baltimore. Pour tous un gros dodo récupérateur du jetlag et au matin un énorme ptit déj préparé par Janet et Jay ! Des coques en pâtes, voilà ce que nous sommes… On se prépare à notre premiere session répétition,installation du matériel lumière sur les amplis… À demain !

 

fullsizerender img_2116 img_2117 img_2118 img_2123dariaustourposter

D1- Travels broaden the mind…

The way we usually start our tours is always the same, the whole team leaves from the same place et voilà. This time, we’re invading the US in a slighty different way since Charly and Cam actually left on Wednesday morning and the second wave -Germain, Etienne,Cali and Jaf that is- took off on Friday. The trip for both waves is peaceful, long, and a bit stressful -mostly because of customs- and especially because this time around we’re travelling with the whole light show thingy…but all is well in the end! The reason why Charly and Cam had to leave earlier was mostly for organisation purposes -picking up the van, picking up the backline in NY and the rest of the band in Newark on their arrival yesterday. For this tour,we’re super lucky to be endorsed by the gentlemen at Orange Amplifiers who kindly let us borrow what we need for this tour; amazing reallyt, thank you Orange Amps and Alex! Once the mission’s complete, we head back to Cal,Janet and J’s for a good night sleep. This morning, everybody’s top form after a very delicious breakfast and interesting discussion about education with Callum. We’re a bunch of incredibly lucky guys… Getting ready for our first day of rehearsal/prep. A demain!

FullSizeRender

Summer Tour Day 3

 

 

 

(English Below) Day 3/ Sant Feliu De Guixols- ATZVR Club. Il est environ 14h lorsque nous quittons Castellon De La Plana sous un temps superbe, 25°c un grand soleil et un magnifique ciel bleu. En secret, nous espérons pouvoir profiter de la plage à Sant Feliu, bien que la météo nous annonce des choses improbables… Il y ferait 13° et de la flotte… Impossible, cela doit être une erreur. Une heure après nous comprenons… Nous traversons un orage de tous les diables et des trombes d’eau ininterrompues pendant une bonne heure. Il n’y aura bien pas de plage pour nous aujourd’hui.

 

Nous arrivons au ATZVR Club un peu après 18.30 et sommes accueillis par les visages et les sourires familiers des copains que nous avons rencontrés au gré de nos venues à Sant Feliu. Le club est toujours aussi classe et on ne tarde pas à décharger et on balance; ça sonne déjà gros, c’est cool! Ensuite, nous avons de temps pour discuter avec les copains et entamons même des conversations assez profondes autour de l’engagement, de ce que cela rapporte ou non et même du fait de vieillir. Ce soir c’est barbecue maison et bières et sodas frais, parfait!

 

‘Straight On’ ouvre la soirée vers 22h, ils jouent de la power pop catchy un peu à la Paramore visiblement, c’est mélodique et les mecs sont adorables. Un peu après 23h, c’est notre tour. Il n’y a pas foule ce soir mais les gens rentrent bien dans le concert et nous on ne fait pas semblant non plus durant l’heure de set. Je présume qu’on se souvient des discussions du dîner, nous sommes heureux d’être là à faire ce que l’on aime pour des gens qui donnent autant pour faire bouger les choses également. Au final, nous sommes absolument là où nous devons être.

 

A la fin du concert, nous traînons, autour de la table de merch ou du bar, on discute, on rigole et finissons par nous diriger vers le centre-ville pour prendre un dernier verre dans un bar à proximité de l’hôtel nous restons cette nuit. On rigole bien avec les copains et prenons le chemin du lit vgers 3h30. Ce sera une courte nuit puisquenous sommes sur la route dès 8h le matin et ce pour une journée sur les routes de retour vers Angers.

Merci à tous!

 

IMG_0698IMG_0694 IMG_0699 IMG_070113445286_1201001389930864_8829020549817988039_n 13413120_10208425778355748_4155348932442063680_nIMG_0709IMG_0714

 

(Eng) It’s about 14.00 when we leave Castellon De La Plana, it’s 25°c outside, the sun’s shining and the sky perfectly blue! To be honest, we secretly hope we’ll have enough time to go to the beach in Sant Feliu when we arrive, but the weather forecast says it will be 13°c and raining…there’s no way we can accept that, there must a mistake, it’s so beautiful here in Castellon… But about an hour later, we are caught in a massive storm with very heavy rain and it indeed starts to be very cold outside, there’ll be no beach for us today!

 

We arrive at ATZVR Club by 18.30 and are welcomed by familiar and smiley faces of friends we met in Sant Feliu over the years. The club is every bit as awesome as we remembered it to be, we unload the van and soundcheck, it already sounds quite big! We then have a bit of time to reconnect with our friends and have quite deep conversations about being commited, doing things that do not necessarily always pay back or getting older. It’s time for dinner, tonight it’s an awesome barbecue dinner with some fresh beers and sodas, yeah!

 

‘Straight On’ starts the show a bit before 22.00, they play a kind of catchy power pop à la Paramore (Or so I’ve been told…), nice melodies and very lovely people! Around 23.00 it’s time for us to start. It’s quite a small crowd tonight, but the people get into it and we rock our way through the set list as hard as we can, I guess we all kind of remember the conversation we had earlier… We’re glad to be here doing our thing for people who care and put so much energy into making things happen; yes we’re right where we should be!

 

At the end of the show, we hang out with our friends drink a few beers and head down to town for a last drink in a bar nearby the hotel we’re staying at. Spirits are high, we laugh and talk and drink and get to bed by 3.30. It’s going to be a short night as we’ll be gone by 8.00 in the morning for a day on the road back to France.

 

Thank you so much!

FullSizeRender

Summer Tour Day 2

(English Below) Day 2/ Castellon Del Plana – Four Seasons

Appelons ça un petit paradis.

Il est déjà plus de 19.00 quand nous arrivons au Four Seasons. Une journée entière de van, d’Angoulême à Castellon del Plana.

Le club habillé entièrement en objet des années 60’s est en plein centre de la ville. On décharge le camion et on fait un petit tour du voisinage pour sentir l’Espagne en attendant le concert de Dedalo. Des gens très gentils qui font une musique tout en enveloppe. Il est 21h quand le concert commence après un très très court line check. Ca commence toujours par Past / Simple. Ca sonne pas mal et le public est là pour la musique. Au point que les moins bavards font des ‘chuuut’ sur l’intro calme d’Impossible Colours. Merci.

Souvent on termine sur Empirical Dismay mais c’était sans compter sur le rappel du public. On revient avec cette chanson sauvée pendant l’enregistrement par Jay Robbins, Scottish Castle. Une très bonne fin de concert.

On vend des disques, on range le matériel, on charge le van, on mange nos sandwich, on s’assoit au sol et on discute de l’Espagne, on promet de revenir et il est déjà 23.00 quand on quitte le centre pour la maison de Kevin.

Kevin : c’est celui qui organise le concert. Une personne incroyable.
Quand on arrive dans la maison, on voit toute la ville depuis la colline.
On visite quand on tombe par accident sur une pièce dans laquelle sont entreposé près de 15000 vinyles. On choisit de passer Led Zeppelin et ça nous prend littéralement 10 minute de le trouver.

Un peu de terrasse et de discussion, une bonne nuit, quelques ronflements, un réveil en fanfare et le bonheur nous attend : piscine, petit-déjeuner, plage, cuisine et video shoot. Pour la vidéo : vous verrez.
Pour le reste, on est au paradis. Kevin pose la Paëlla végétarienne sur la table et la c’est le festin. Le vrai.

On se souviendra longtemps de ce mec. L’accueil était très juste, très simple.

Avant que le van ne franchisse le portail, Kevin nous rattrape.
« Attendez une minute, je veux vous donner quelque chose ».
« Ce perroquet est pour vous ».
Il nous a ramené un petit perroquet en bois jaune et rouge.

Tu as fais de nous des gens heureux Kevin.
On se sent neuf.

4h de route pour Sant Feliu.
Rock On.

unnamed-2 Capture d’écran 2016-06-18 à 15.49.06

IMG_0587 IMG_0589 unnamed-3unnamed-1

(English)

Call it paradise.

It is more than 7.00 pm when we arrive to the Four Seasons. One day driving non-stop, from Angoulême to Castellon del plana.

The club is a nice 60’s style venue downtown. We load out the gear and we give a look around the neighborhood while we wait for the show of Dedalo. Super nice people playing super sweet music. 9.00 pm, we jump on stage after an extremely short line-check. The show always starts with Past / Simple. It sounds pretty good onstage and the crowd is one of an amazing group of people listening to our music. They even « sshhhh » themselves when Cam starts playing « Impossible Colour ». Thank you very much guys !

The show usually ends by Empirical Dismay except that we are called back onstage for an encore. It will be Scottish Castle, a song that was brought back from the dead during the recording by Jay Master Robbins who asked us to record it, this song makes a perfect ending for this show.

What follows is all about selling some merch, packing the gear, loading up the van, eating sandwiches, sitting outside on the pavement, discussing life in Spain, promising we’ll come back. It’s 23.00 when we leave downtown to Kevin’s house.

Kevin was the promoter of the show. Awesome person.
We enter the house overseeing the entire city up in the hill.
A quick visit of the house…. Wait…. There we are looking at fucking 15000 vyniles stored in a 70’s office ?!!!
We pick up a Led Zeppelin record, but it took us a good 10 minutes to find it.

Terrace. Sleeping. Snoring. Waking up. Swimming in the pool. Breakfast. Beach. Cooking. Video shooting (more soon!!). That is a great beginning to june 18, 2016. We end up in front of a vegan paëlla that Kevin prepared for us. So fucking good. « You eat good, you feel good » he says.

This man will be remembered for a long time. His welcoming was so true, so just.

Before we leave, Kevin shows up one list time.
« Wait a minute, I have something to give you ».
« This parrot is for you ».
He gave us a splendid red & yellow wood parrot.
Spirits are high in the parrot team.
We are all fresh and ready for another rocking night in Sant Feliu tonight.

Writing from the van…
Rock on!!

 

IMG_0573

Summer Tour Day 1

(English Below) Day 1/ Angoulême- Le Mars

Hier c’était le bac de philo, et les sujets tournaient autour des convictions et du désir… Mais nous aujourd’hui on aurait plutôt été inspiré par une dissertation sur le destin… Laissez-nous vous narrer.

Rdv est pris à 14h30 pour charger le matériel au local puis départ pour Angoulême où nous retrouverons Charly qui arrive direct de Limoges. Le trajet se passe bien, entre joie de se retrouver et discussions de trentenaires (travaux, accès propriété, paternité, vino…) et nous sommes heureux d’arriver à destination. Quelques minutes après le déchargement, un énorme orage nous tombe dessus, des trombes d’eau infernales, bienvenue… Une bonne chose pour une mauvaise, c’est un équilibre.

Alors qu’on monte le matos et sommes heureux de balancer ensemble, nous réalisons bien dépités que nous avons oublié les cymbales au local à Angers… Première fois en 15 ans que nous oublions du matos…. Heureusement, Matgaz nous dépanne et nous passerons chez Charly prendre des cymbales demain en descendant vers l’Espagne, destin, tu n’auras pas notre peau aujourd’hui!

Ce soir, il y a 3 groupes, ça commence à 20h30 avec un groupe pas top du tout qui joue des plombes, reprises and co, pas bon signe… Et il n’y a pas un radis dans le bazar. Le deuxième groupe, Clipper Ship est beaucoup plus cool, et envoie un power rock durant 30 minutes. 23h30, on monte sur scène, il n’y a pas 15 personnes devant nous, mais pourtant nous jouons ce qui nous a semblé être un très bon set, on est heureux de jouer ensemble… Une bonne chose pour une mauvaise, c’est un équilibre. 00h30, on plie le matos et filons chez Aurélie pour faire un court dodo, demain c’est Castelon De La Plana, 10h de route, vers le soleil nous espérons…

A demain et encore un énorme merci aux copains d’Angoulême!

IMG_0576 IMG_0573

———————————————–

(Eng) Yesterday in France was the first day of le Baccalauréat -equivalent to A Levels- that historically starts with Philosophy. The questions mainly revolved around desire and moral convictions, but today we would easily have been able to write a dissertation on fate, let us tell you why.

We meet at the rehearsal place to load the van and then hit the road to Angoulême where we’ll reunite with Charly who drove straight from Limoges. The trip goes smoothly, we’re happy to be together in the van and have some old men’s discussions about being a father, buying a place, renovating it… and wine of course! We are super happy to be back to Angoulême but we have just enough time to unload the van before a massive storm hits the city… a good thing for a bad thing, it’s a balance.

We then set the equipment and are excited to soundcheck when we realise that we left the cymbals in Angers, one of the very first times that happens to us in 15 years. Hopefully, we get to borrow some cymbals from Matgaz for tonight and we’ll stop at Charly’s on our way to Spain tomorrow. Fate, you won’t have us back down today!

3 bands on the bill tonight, first band starts at 21.30 and it is pretty bad, never a good sign and nobody’s in the club. Clipper Ship then climbs on stage and play a good power rock for about 30 minutes. 23.30 we hit the stage before about 15 souls and yet we play what we believe was a very good set, definitely happy to play together… A bad thing for a good thing, it’s always a balance it seems. An hour later we pack up and leave, we stay at Aurelie’s tonight for a short night… It’s a 10-hour drive to our next show in Castelon De La Plana, Spain; a 10-hour drive to the sun, if fate permits…

See you tomorrow!

FullSizeRender

DAY 13

(English Below) Day 13- Mouscron @ 5eme Unité Scout

L’exercice des reports tous les jours, c’est marrant. On a mis du temps à s’y mettre pour qu’au final, on soit chaque jour un peu plus pressé de vous raconter ce que l’on vit.

Il est 4h15 du matin quand on commence la rédaction de ce dernier report, on rallie Angers à 130km/h et 70% des habitants du camion dorment.

10 jours de tournée s’achèvent, la première tournée du disque Impossible Colours et il va nous falloir plusieurs jours pour digérer ce qu’il nous est arrivé.

Il est 09h00 quand nos réveils sonnent à Mannheim. Personne ne veut rester ici.

En sortant de la ville on comprends un peu mieux le projet culturel de la cité allemande : des docks, des cargos et des grues sur des kilomètres. Direction Mouscron en Belgique.

5 heures de route nous séparent de la ville frontalière.

Sur le chemin on lit le post de Jay Robbins, on parle de lui. On parle de ce que c’est de finir une tournée. De ce que l’on peut en dire ou pas. De la façon dont s’est perçu quand on rentre. Une tournée c’est une bulle. Une autre vie, un autre référentiel. Tantôt commando, tantôt grands ados, la vie d’un groupe sur la route transparait finalement très peu dans nos reports.

On arrive à 16h00 à Mouscron. On joue dans le repaire de la 5è unité scout de Mouscron. Sur le papier, lorsque l’on arrive de Mannheim, ça fait hésiter. Mais une fois sur place c’est carrément un autre monde. Difficile à décrire. Mais une chose est sure : ce soir on joue et ici, on se sent bien.

Le temps de sortir le matériel et de changer les cordes de guitare, le hasard nous amène à nous retrouver tous autour de la même table dehors ; on juge que c’est le bon moment pour se saluer une dernière fois autour d’un verre ensemble. On trinque à la prochaine tournée un brin solennel. La promiscuité et la difficulté n’auront donc rien entamé de notre envie de repartir.

Le concert est une retrouvaille. À 4. Beaucoup de plaisir pris sur scène pour cette dernière date de tournée. Un dû pour ceux qui nous ont suivi toute la semaine. Un exutoire pour ceux qui ont été privé de concert la veille. La dernière note de la tournée est un Fa#.

Le retour s’impose à nous, on doit être parti à 0h de Mouscron. On charge, on dit au revoir et on promet de repasser par le local de la 5è unité scout de Mouscron du quartier de « Risquons-tout ».

La suite ? Il est 4h45 quand on termine la rédaction de ce report. On grignote du gingembre en écoutant des disques calés à 130 km/h.

 

Merci. C’est comme ça que tout cela finit. Pour nous avoir vu sur la route, hébergés, nourris, branchés, allumés, lu, écouté.

Générique de fin, Good Night Cleveland.

◊ DARIA

◊ IMPOSSIBLE COLOURS- WINTER TOUR 2016 ◊

 

Management

Paul Besnard

 

Light designer

Jean Antoine Favreau

Sound designer

Stéphane Lefèvre

Additional Musician

& Dream come true

Jay Robbins

Musicians

Charles Henri Cailleaud

Etienne Belin

Camille Belin

Germain Kpakou

 

Thanks.

 

IMG_9687 IMG_9685

photo-3 IMG_9694

photo photo-2

IMG_0208 FullSizeRender

—————-

The exercise of reporting everyday is something that took us time to get used to but now we can’t wait to get to it It’s 4 in the morning when we start that report and we are heading back to Angers at 130km/hour with 70% of the van sleeping.

10 days of touring are behind us and it’ll take us some days to have an objective view on what happened, of course.

It’s 9 when we wake up in Mannheim. Nobody wants to stay here. On our way out of the city we kind of get a better vision of the city : miles and miles of harbor, docks and industries. Let’s forget about it and head for Mouscron, Belgium, a 5 hour drive.

On the way to Belgium we read Jay Robbins’ post. We talk about him. We talk about what it’s like to end a tour. What can we say ? Why can’t we say ? Touring is like living on another planet. Pretty hard to describe really.

It’s 16.00 when we arrive in Mouscron. We play in the « 5th unity scout room ». Sounds weird but once we’re in it : awesome place. Good vibes in here.

Time to unload the gear and change some strings. By chance we get all around the same table outside. We find it’s the right moment to celebrate the end of this tour. Santé ! To the next one. Promiscuity and hardship did not really affect our smiles and friendship it seems.

The show is a real good moment, it’s the four of us. We really enjoy being on stage, which is nice when you are ending a tour, and which is also the result of the hardwork and dedication of our incredible friends who spent their entire week with us. The gig also sounds like a revenge on yesterday. The last note of this tour is a F sharp !

Now me must head back home. We load in the gear and make the promise that we’ll be back to Mouscron !

It’s 4h45 when we finish the report of that winter tour, first leg of the« Impossible Colours » tour. We eat ginger while listening to music and drive at 130km per hour.

Thank you, it also ends like that. Thanks for coming to see us play, welcoming us, feeding us, reading us, listening to us…

Closing time. Good Night Cleveland !

 

 

◊ DARIA

◊ IMPOSSIBLE COLOURS- WINTER TOUR 2016 ◊

Management

Paul Besnard

Light designer

Jean Antoine Favreau

Sound designer

Stéphane Lefèvre

Additional Musician, Boss and Dream come true

Jay Robbins

Musicians

Charles Henri Cailleaud

Etienne Belin

Camille Belin

Germain Kpakou

Thanks.